mardi, septembre 25, 2018
TEXT_SIZE


HISTORIQUE

Située au coeur des installations du Quartier Général des Forces Alliées en Europe (SHAPE/OTAN), l'Ecole Internationale du SHAPE dépend directement du Commandant Suprême Allié en Europe.

A ce jour, l'Alliance compte 27 pays (Albanie, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume Uni, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Turquie). A ces pays sont venues s'ajouter les familles de 20 autres nationalités, dont les pays sont membres du Partenariat pour la Paix.

L'Ecole Internationale comporte des sections nationales, néanmoins, en vertu de l'accord signé entre le SHAPE et la Belgique, le 12 mai 1967 et confirmé le 19 mars 1968, concernant l'installation et le fonctionnement de l'Ecole Internationale, la Belgique s'est engagée à établir une section pédagogique internationale destinée à accueillir les enfants dont les pays ne disposent pas d'une section pédagogique propre.

Dans le cadre de la SHAPE INTERNATIONAL SCHOOL (S.I.S.), Monsieur PITTELIOEN José, directeur général et Madame Laurence ERNOTTE, directrice générale adjointe, assurent l'harmonie entre les directions de toutes les écoles implantées au SHAPE.

Même si le programme est déterminé par le Ministère de l'Education de la Communauté française, les sections internationales ne doivent pas être considérées comme des écoles belges susceptibles d'accueillir des enfants étrangers mais bien comme des écoles destinées à des enfants étrangers de passage en Belgique (séjour de 3 ans, en général), à ce titre, elles doivent :

  1. accepter, à n'importe quel moment de l'année scolaire et à n'importe quel degré d'étude, tout ressortissant d'un pays membre du SHAPE, en âge scolaire, quelle que soit sa langue maternelle;
  2. assurer l'intégration des élèves étrangers dans le système éducatif belge pour la durée de leur séjour en Belgique;
  3. étant donné l'absence de concordance entre les programmes des différents pays représentés, l'école internationale doit assurer des remédiations (principalement en français, mathématique, latin et sciences);
  4. favoriser l'ouverture sur le monde, facilitée par le caractère international de l'école et par la connaissance approfondie des deux langues véhiculaires du SHAPE à savoir le français et l'anglais;
  5. préparer un être humaniste par la mise sur pied d'activités culturelles, sportives et artistiques, complémentaires au programme scolaire;
  6. préparer adéquatement les élèves en vue de leur retour dans leur pays d'origine et de leur admission dans toutes les universités du monde.

Chaque élève étranger est un cas particulier et chaque enseignant a le souci de le considérer comme tel.